La crise du secteur de l’industrie de la presse et de l’édition

Le secteur de l’industrie de la presse et de l’édition connaît un réel problème. Actuellement, les lecteurs trouvent plus pratique le fait de visiter l’internet que d’aller acheter les journaux ou les livres. Depuis le développement des appareils numériques, l’accès illimité et gratuit d’internet, la presse et l’édition ont eu une baisse de chiffres remarquable. La presse et l’édition, ne sont-ils plus d’actualité ? Elles perdent l’une comme l’autre, progressivement, leur gloire d’autrefois.

Depuis l’existence de la technologie.

Captivés par l’accessibilité facile et pratique d’internet, les lecteurs se lassent peu à peu de la presse et des livres. Les habitudes des lecteurs à aller devant leur kiosque chaque matin pour acheter des journaux ou aller dans les librairies pour les livres, ont changé. Le secteur industriel regorge d’inquiétudes, car cela signifie que dans un avenir proche, plus personne n’achètera ni le journal, ni les livres. Le virus de la technologie a séduit le public et bouleverse le secteur de la presse et de l’édition.

La presse condamnée à cause des médias sociaux.

La vente des journaux baisse de plus en plus depuis l’existence d’internet. Ce problème compromet le journalisme, car cela signifie que le public préfère Google, Facebook ou autres pour suivre les actualités. Grace à la gestion parfaite de la technologie, une seule photo prise et postée sur l’internet fera le buzz dans le monde entier. Or la presse, elle, mettra au moins une journée pour pouvoir publiée les nouvelles. Pourtant, autrefois, la presse a su capter des milliards de lecteurs et a pu mettre sur le marché des milliers de journaux.

L’édition est concurrencée par la performance de la technologie.

Tout comme l’industrie de la presse, l’édition connaît, elle aussi, une crise majeure à cause de la simplicité d’internet. Si auparavant, les librairies avaient de nombreux abonnés, actuellement ce n’est plus le cas, d’autant plus que la majorité des jeunes préfèrent largement l’internet. Personne n’aurait pu deviner que la production de livre connaîtrait plus tard un déclin. Certes, le domaine de la lecture est important pour acquérir plus de connaissances, mais actuellement, cela se fait plus sur le web que sur les livres. La technologie offre beaucoup plus d’espace que l’édition et elle est bien illimité pour agrandir le savoir.

Le secteur de l’industrie de la presse et de l’édition rencontre toutes deux le même gros problème. Les journaux comme les papiers n’intéressent plus vraiment les lecteurs, comme autrefois.