Bien choisir une imprimante 3D professionnelle

imprimante 3D

Le marché de l’impression 3D est encore nouveau et de nombreux consommateurs et professionnels ne connaissent pas encore très bien les produits. Par conséquent, le premier achat d’une imprimante 3D peut être difficile. Pour acheter facilement une imprimante 3D, vous devez comprendre vos besoins d’impression et prendre en compte certains aspects techniques. Découvrez des conseils pour vous aider à prendre cette décision en vous montrant les facteurs de sélection les plus importants.

Comment choisir la technologie d’imprimante 3D ?

Au fil des dernières années, les questionnements se focalisent sur les produits. qu’on peut imprimer en 3D, le type d’imprimante 3D à choisir et l’investissement nécessaire pour obtenir des pièces fiables.

Actuellement, il existe différentes technologies qui répondent à différents besoins et objectifs.

La photo-polymérisation est le processus de solidification de la résine avec un laser. Utilisée dans les imprimantes 3D SLA, ou stéréolithographie, cette technologie est privilégiée dans les industries médicales et de la joaillerie. De plus, les imprimantes 3D FDM fonctionnent couche par couche, créant un objet en empilant les couches ensemble. Les imprimantes 3D FDM sont l’option la plus économique et sont également très faciles à utiliser.

Les imprimantes 3D SLS, ou Selective Laser Sintering, qui fondent les matériaux sous forme de poudre et constituent la technologie la plus employée dans le monde de l’industrie. Et enfin, les imprimantes 3D Direct Metal Laser Sintering ou DMLS utilisent des particules métalliques pour fabriquer des pièces. Le DMLS est préférable pour façonner des pièces très précises, résistantes à la chaleur et fonctionnelles, en savoir plus ici.

Les matériaux conformes à la technologie sélectionnée

Il est important de savoir quels matériels fonctionneront bien avec la technologie que vous choisissiez, car cela vous aidera à prendre une décision finale sur la technologie que vous utiliseriez dans votre nouvelle imprimante 3D professionnelle. Choisissez la technologie qui fonctionnera le mieux avec les matériaux que vous prévoyez d’utiliser. Toutes les proportions gardées, les résines utilisées dans la technologie SLA sont assez innovantes, permettant une grande précision dans l’impression. Les pièces imprimées à l’aide de la technologie SLA présentent d’excellentes propriétés thermiques, mécaniques et optiques.

La technologie FDM utilise différents types de thermoplastiques, tels que l’ABS et le PLA, ou peut les utiliser ensemble. Cette technique est également peu coûteuse et facile à travailler. La poudre de polymère est idéale pour imprimer des détails, car elle est compatible avec la technologie SLS et le matériau est également résistant mécaniquement. La technologie DMLS est adaptée aux particules de poudres métalliques. L’avantage de ce matériau est de pouvoir constituer des pièces principalement détaillées, pratiques et robustes.

Les critères techniques pour sélectionner son imprimante 3D professionnelle

Une fois que la technique et ses matériaux sont adoptés, comment choisir une imprimante 3D qui correspondra aux nécessités de votre société ? De nombreux critères sont à considérer pour garantir la conformité de votre nouvel outil. La précision d’une imprimante 3D résulte de deux facteurs : la densité des couches qui vont se superposer pour produire l’élément, et la précision d’emplacement de l’axe de travail. DMLS est une technologie qui fonctionne avec des particules de poudre métallique, créant des pièces extrêmement détaillées et robustes. Lors du choix d’une imprimante 3D pour votre société, il est important de prendre en compte les détails liés à la technologie : prix, précision, vitesse et taille de construction. Il est également essentiel de déterminer si l’imprimante 3D sera pertinente pour votre entreprise. L’imprimante 3D doit pouvoir positionner ses axes de travail avec une bonne précision, et les couches qu’elle imprime doivent être convenablement fines pour former l’élément désiré.

En réalité, plus le calque est mince, plus l’objet sera fin, détaillé et lisse. L’imprimante doit montrer de 50 à 100 microns d’épaisseur de couche maximale pour garantir de bons effets. Certaines imprimantes présentent une épaisseur de 20 microns, ce qui assure une meilleure finesse. Il y a deux types d’extrusion : simple et double. Les imprimantes 3D à simple extrusion ne peuvent imprimer qu’un seul matériau de couleur à la fois, tandis que les imprimantes 3D à deux extrusions peuvent combiner deux couleurs ou matériaux à la fois.

La vitesse d’impression dépend bien sûr de l’imprimante favorisée, mais surtout de la qualité espérée. Plus l’objet est juste, plus il faudra du temps pour l’imprimer. La qualité de l’objet imprimé détermine exactement le temps qu’il faudra pour imprimer, pas l’imprimante elle-même. La qualité de l’objet imprimé détermine exactement le temps qu’il faudra pour imprimer, pas l’imprimante elle-même. La taille et la résistance du plateau d’impression affectent les types de projet que vous pouvez imprimer. Il est conseillé de favoriser un plateau d’impression chauffant avec température réglable, qui est dimensionné de manière appropriée pour vos projets.

Les autres critères pour sélectionner une imprimante 3D professionnelle

Le choix d’une imprimante 3D professionnelle n’est pas seulement déterminé par ses qualités techniques, sa technologie et son coût, mais également par d’autres critères indispensables tels que la capacité d’impression, les matériaux conciliables ou le logiciel employé avec l’équipement. Pour repérer un dispositif 3D avec le meilleur rapport qualité/prix, il faut considérer les matériaux supportés par la machine.

Alors que la majorité des imprimantes 3D utilisent des matériaux PLA ou ABS, certaines peuvent utiliser des substrats plus spécialisés comme le bois, le carbone, le nylon ou même la pierre. Avant d’acheter une imprimante 3D professionnelle, vérifiez que le logiciel fourni avec l’imprimante est bon, et qu’il permette de modéliser un objet du début à la fin.

Les bonnes marques d’imprimantes 3D ont généralement aussi de bons logiciels. Votre nouvelle imprimante 3D doit avoir un volume d’impression qui correspond à ce que vous prévoyez de produire. Si l’imprimante est destinée à un usage personnel, elle ne peut pas dépasser 25 x 25 x 25 centimètres, mais si elle est destinée à un usage professionnel, elle peut accéder à 200 x 500 x 100 centimètres. Plus l’imprimante est grande, plus elle sera donc chère.

Injection plastique : le futur de la fabrication de pièces
L’importance de la rédaction technique